Né le 10 décembre 1951 à Montauban

Vit à Paris-Ménilmontant

Je travaille le pastel  sec sur toutes sortes de supports : papier de presse, papier mûrier, arches, carton.

J’utilise des gros et des petits bâtons de pastel et parfois pour quelques attaques de trait du pastel gras. Le travail est intense et rapide.

Je martèle, écrase, mouille les pastels, je travaille souvent avec mes doigts.

Mes pastels frôlent les espaces et les lieux.

J’ai recours à des esquisses dans de multiples carnets ; j’y dessine aussi avec des crayons colorés (pastels ou aquarelles) comme pour redécouvrir des traits disparus sous le pastel et m’aventurer encore plus dans la matière, les couleurs, les formes, l’ambiguïté de la représentation ou non.

***

    Car ce peintre-là n’est pas qu’un peintre voyez-vous ...

    Il est de ceux qui, rares, courent paisiblement par monts bizarres et par vaux étranges, fendent les flots en se riant de la tempête, savent trouver des îles désertes dans la foule ou des cités au milieu du désert, et rester grave devant le bel avril toscan.

     Né conteur, il peut écouter les enfants, les captiver -les murs du Temps sont immenses, on y accroche à son gré des toiles, des mots ou des chansons- et nous faire partager comme l’appel du Large.

    Et à l’issue de l’une ou l’autre de ses croisières, la découverte des lieux inconnus et familiers de la mémoire.

    Car ce peintre-là n’est pas qu’un peintre, voyez-vous ...

Joseph Racaille, compositeur de musique,